Dix années de recherche sur les modèles souris

Partager cet article

Le site d’information scientifique britannique Understanding Animal Research, fondé en 2009, a mis en ligne un document qui rassemble quelques-uns des résultats de dix années de recherche sur des modèles souris.

Les souris représentent 72% des animaux utilisés en recherche au Royaume-Uni en incluant les élevages d’animaux transgéniques (60% en France, élevages non compris). Cette forte proportion s’explique par le coût relativement faible de l’entretien de ces petits mammifères et par la très grande quantité d’informations scientifiques disponibles.

Quatre-vingt dix huit pour cent des gènes humains ont un gène similaire chez la souris. Ces animaux peuvent souffrir de la plupart des maladies humaines et présentent des organes et un fonctionnement (physiologie) comparables à l’humain.

  • 2010 : on parvient à corriger la perte de mémoire sur un modèle souris d’Alzheimer ;
  • 2011 : on soigne un modèle souris d’hémophilie héréditaire par thérapie génique ;
  • 2013 : on transplante chez la souris du tissu osseux obtenu à partir de cellules souches humaines ;
  • 2014 : on parvient à régénérer un rein chez la souris en stimulant la multiplication cellulaire ;
  • 2018 :
    • on corrige près de 90% des anomalies génétiques causes de la sclérose latérale amyotrophique par thérapie génique sur un modèle souris ;
    • premières corrections d’anomalies génétiques chez l’embryon de souris via CRISPR-Cas9 ;
    • on découvre chez la souris que le glaucome pourrait être une maladie autoimmune ;
    • on découvre sur modèle souris que le syndrome de l’ovaire polykystique (première cause d’infertilité) pourrait être dû à l’excès d’une hormone ;
    • deux souris femelles donnent naissance à des souriceaux.
  • 2019 : de nombreux travaux sont sous-presse.

Lien :

https://www.understandinganimalresearch.org.uk/news/ten-years-of-research-with-mice/

Partager cet article
Catégories
L'actualité de la recherche animale sur Twitter

☝️🧐 13 propositions pour réformer la transparence sur les données de l’utilisation des animaux à des fins ...scientifiques
L’observatoire de l’éthique publique publie une note “Pour une meilleure transparence en matière d’expérimentation animale”

➡️ https://t.co/lJ6S5HrHdy

🐭🧠 #Neurosciences: une étude chez la #souris révèle que le #cerveau stocke au sein de l'hippocampe, les ...souvenirs positifs et négatifs de manière physiquement distincte au niveau cellulaire

https://t.co/nrlBsZzyiu

🐶🧐 #Cancer: Neospora caninum, ce #parasite découvert chez le #chien et également présent chez les bovins, ...pourrait rendre plus efficaces certaines 'immunothérapies

https://t.co/aGBJokmZni

🧠🥦 #Neurosciences et #jeûne: une étude chez la #souris 🐭 révèle le rôle du #cerveau pour induire les ...effets positifis du jeûne
Il serait même possible de le manipuler pour reproduire ces effets sans forcément opter pour une privation alimentaire

https://t.co/aoH2xVyClB

🦍🐒 #Comportement: une étude sur plus de 20 ans décrit les interactions sociales existantes et persistantes ...entre #gorilles et #chimpanzés à l'état sauvage

https://t.co/52Dv3fTv08

Charger + de tweets
Suivez-nous
À lire aussi