Le porc est-il l’avenir de la recherche sur l’AVC ?

Partager cet article

Des chercheurs étudient chez le porc le traitement de l’AVC par greffe de cellules souchesneurales.

Les cellules souches neurales induites (iNSC) sont une voie de recherche prometteuse pour traiter les accidents vasculaires cérébraux (AVC), une cause majeure de handicaps et de décès.

Les iNSC remplacent les neurones et les autres cellules du cerveau, et produisent des facteurs de croissance et de cicatrisation. Ceci a été découvert sur des modèles rongeur.

Malheureusement les essais cliniques n’ont jusqu’à présent permis de valider aucune thérapie régénérative chez le patient élaborée à partir de ces modèles.

Un problème réside dans les limites des modèles rongeurs dont le cerveau bien que constitué des mêmes tissus que le cerveau humain en reste anatomiquement très différent.

Le cerveau du porc étant beaucoup plus proche du cerveau humain que celui du rat ou de la souris, des chercheurs ont développé un modèle porc d’étude de la régénération du tissu nerveux par iNSC après AVC

Ces chercheurs viennent de montrer chez le porc que la greffe d’iNSC améliorait la récupération après AVC, par suite d’effets neuroprotecteurs, régénérateurs et de remplacement de cellules nerveuses.

Ils ont aussi découvert des différences par rapport aux modèles rongeurs qui vont être explorées dans l’espoir de pouvoir enfin obtenir des résultats positifs chez le patient.

Partager cet article
Catégories
L'actualité de la recherche animale sur Twitter
Suivez-nous
À lire aussi