Interdiction du modèle animal en science : une revendication raisonnable ?

Partager cet article

Dimanche 13 février 2022, la Suisse a tranché : 79,1 % des votants ont rejeté l’initiative populaire de bannir l’expérimentation animale à des fins scientifiques. Le texte soutenait également l’interdiction des essais sur l’humain et l’importation des traitements médicaux testés sur les hommes et les animaux. Suite au résultat du vote, la fédération des entreprises suisse a affirmé auprès du média helvète Le Matin que cette interdiction radicale n’est pas la solution.

Un avis partagé par Ivan Balansard, président du GIRCOR, qui va même plus loin. « En exigeant un arrêt immédiat de toute expérimentation animale, la proposition démontre une déconnexion totale avec la réalité de la recherche » a-t-il confié au journal La Croix. Il souligne que bannir ces études signifie aussi mettre fin aux projets d’éthologie qui étudient le comportement animal en milieu naturel, ou encore le baguage d’oiseaux pour le suivi des migrations. Il rappelle également qu’en France, tout projet scientifique utilisant des animaux doit être validé par un comité d’éthique qui s’assure du respect des 3R (remplacer, réduire, raffiner).

Des solutions à perfectionner

Pour autant, les militants de la cause animale contestent l’efficacité du modèle animal – notamment lors de tests de médicaments – et soutiennent que des alternatives existent. Un argument tempéré par Ivan Balansard dans le journal La Croix : « la plupart des modèles in vitro ne remplacent pas complètement les modèles animaux car ils ne miment pas l’ensemble des interactions et des mécanismes en jeu à l’intérieur d’un corps ». Actuellement, ces méthodes complètent le modèle animal, mais ne permettent pas de s’en affranchir. C’est néanmoins l’objectif affiché par le Parlement européen : ne plus utiliser d’animaux à des fins de recherche. Reste à savoir à quelle échéance cela sera possible pour la science et la société.

Sources : 

Le Parisien 12/02/2022 : Peut-on se passer des expériences sur les animaux dans la recherche scientifique ? (article réservé aux abonnés)

La Croix 11/02/2022 : Faut-il interdire l’expérimentation animale ? (article réservé aux abonnés)

Partager cet article
Catégories
L'actualité de la recherche animale sur Twitter

🍭🍰 L'absence de certaines bactéries intestinales (Lactobacillus) pousse la #souris 🐁 à manger des aliments ...riches en #sucres (saccharose)
Une nouvelle preuve que le micrbiote intestinal influence le comportement frénétique vers les friandises sucrées

https://t.co/f5bm38tbwL

🧠🐭#Neurosciences: on sait maintenant comment la #kétamine agit sur le #cerveau
Une étude chez la #souris ...décrit un schéma d'activité neuronale fortement modifié dans le cortex cérébral

https://t.co/iNHnyPgBjO

🧠🐭 #Neurosciences et #prion: une étude chez la #souris montre que la mutation d'une protéine à l'origine de la... maladie de #Parkinson protègerait contre l'atrophie multisystématisée

https://t.co/ckT2Z2OjlZ

💉🧐 #Covid19 et #vaccin: une étude révèle que la #vaccination à 2 doses offre toujours une protection ...significative contre les maladies pulmonaires qui résultent de l'infection chez le #macaque 🐒, 1 an après une vaccination à l'age de 2 mois

https://t.co/MicETvfXTq

🧐🐁 Atrophie musculaire et #cancer: 80% des patients sont atteints de fonte musculaire et 30% d'entre eux en ...meurent
Une étude chez la #souris montre les divers mécanismes de cette perte de tissu musculaire

https://t.co/rELyJfVAX4
https://t.co/4rYUPT3GMo

Charger + de tweets
Suivez-nous
À lire aussi