Le prix Nobel de médecine ou physiologie 2019

Partager cet article

Le prix Nobel de médecine ou physiologie 2019 a été attribué à William Kaelin, Peter Ratcliff et Gregg Semenza pour leur recherche sur les mécanismes biologiques qui permettent aux animaux et aux humains de s’adapter au manque d’oxygène. Cette recherche très fondamentale contribue au progrès du traitement de maladies comme l’anémie, les infarctus, les AVC ou le cancer.

L’oxygène est le carburant de toute cellule animale. Sans lui la cellule meurt. Comment les cellules et les organismes s’adaptent-elles aux fluctuations de la quantité d’oxygène dans le milieu ambiant ?

En utilisant des modèles de souris génétiquement modifiées ainsi que des tissus et des cellules animales, ces chercheurs ont découvert que la protéine HIF (Hypoxia Inducible Factor) augmente quand la quantité d’oxygène diminue, qu’elle se fixe sur l’ADN près du gène de production de l’EPO (érythropoïétine) une hormone qui augmente la production de globules rouges et donc l’oxygénation de l’organisme.

Ces connaissances donnent accès à une meilleure compréhension de la vie animale en général : adaptation à des exercicesintenses, génération de nouveaux vaisseaux sanguinsimmunitédéveloppement fétal.

Ces chercheurs ont aussi découvert comment certains cancers stimulent la production d’EPO pour favoriser leur développement ou comment stimuler la production d’HIF pour traiter certaines anémies.

Les conséquences de ces travaux dans le domaine médical concernent aussi le traitement des anémies quelle que soit leur origine, de l’infarctus du myocarde ou de l’accident vasculaire cérébral (AVC).

https://www.nobelprize.org/prizes/medicine/2019/summary/

https://www.pourlascience.fr/le-prix-nobel-2019-de-medecine-18067.php

Partager cet article
Catégories
L'actualité de la recherche animale sur Twitter

🧠🐭#Neurosciences: on sait maintenant comment la #kétamine agit sur le #cerveau
Une étude chez la #souris ...décrit un schéma d'activité neuronale fortement modifié dans le cortex cérébral

https://t.co/iNHnyPgBjO

🧠🐭 #Neurosciences et #prion: une étude chez la #souris montre que la mutation d'une protéine à l'origine de la... maladie de #Parkinson protègerait contre l'atrophie multisystématisée

https://t.co/ckT2Z2OjlZ

💉🧐 #Covid19 et #vaccin: une étude révèle que la #vaccination à 2 doses offre toujours une protection ...significative contre les maladies pulmonaires qui résultent de l'infection chez le #macaque 🐒, 1 an après une vaccination à l'age de 2 mois

https://t.co/MicETvfXTq

🧐🐁 Atrophie musculaire et #cancer: 80% des patients sont atteints de fonte musculaire et 30% d'entre eux en ...meurent
Une étude chez la #souris montre les divers mécanismes de cette perte de tissu musculaire

https://t.co/rELyJfVAX4
https://t.co/4rYUPT3GMo

🧠🐀 #Autisme: une étude chez l'humain et le #rat permet de mieux comprendre les mécanismes moléculaires liés ...au #TSA
Une histoire de récepteurs du glutamate?
via @Inserm

https://t.co/gweYpM3Rml

Charger + de tweets
Suivez-nous
À lire aussi