L’Express – Réseaux sociaux, médias : “Mettons fin à la propagation impunie de fausses informations médicales !”

Partager cet article
image_pdf

Un collectif de médecins, chercheurs et savants ont publié une tribune sur le média L’Express  le 29 janvier 2024. au sujet des désinformations sur des sujets de santé sur les réseaux sociaux et certains médias. 

La crise Covid a eu de nombreux effets néfastes sur notre société. On peut citer évidemment les morts causées, les stigmates des différents confinements sur la santé mentale des français ou encore les conséquences économiques. Néanmoins une des conséquences imprévues fut la résurgence des antivaxx, de fervents opposants à la vaccination contre le SARC-Cov2 (mais aussi au principe de vaccination tout court).

Parmi les figures de proue de cette mouvance, le rappeur Booba. Ce dernier s’est récemment illustré par une vague de harcèlement sur les réseaux sociaux envers de nombreux médecins et scientifiques. En réponse à des actes de plus en plus violents envers ces professionnels et surtout des paroles défiant les connaissances scientifiques, pouvant s’avérer comme dangereuses pour les plus fragiles, une tribune portée par des médecins et des scientifiques a été publiée via l’Express le 29 janvier 2024.

Comment le dit si bien cet ensemble de savants, les réseaux sociaux sont devenus des nids à idées conspirationnistes et parmi elles trône le vaccin contre le virus du Covid-19. Prétendant des effets tous plus néfastes les uns que les autres, ces désinformateurs surfent sur la crainte des plus fragiles à propos de ce vaccin, provoquant rejet – en premier lieu – de ce dernier, mais aussi plus généralement des produits issus des grandes entreprises pharmaceutiques ayant participé à la vaccination durant cette crise. Ce problème ne vient pas seul car au rejet des vaccins, et pour certains de la “médecine conventionnelle” (comme beaucoup l’appellent dans ces sphères), s’ajoute la haine envers ceux qui informent de leurs bénéfices et debunkent les désinformations.

Quelques exemples :

D’un côté la science et le dialogue. De l’autre, le conspirationnisme et la menace.

Comme l’indiquent les signataires de la tribune, la loi (article 27 de la loi de 1881 sur la liberté de la presse) qui punit  “la diffusion ou la reproduction de fausses nouvelles, qui s’applique en cas de trouble publique, devrait également concerner les cas de mise en danger de la santé publique”.

Le Gircor, en tant qu’association prônant la recherche sérieuse se joint à cette tribune en direction des pouvoirs publiques pour enrayer ces paroles porteuses de haine et/ou de risques pour la santé des français.

image_pdf
Partager cet article
Catégories
L'actualité de la recherche animale sur X

☢️🐭 @Reporterre s'est rendu à l' @IRSNFrance Fontenay-aux-Roses pour vous faire découvrir les travaux de ...recherche sur la radioactivité et plus précisément celle dans le cas d'une exposition prolongée. Pour explorer un peu plus le sujet, c'est par ici
👉

📣😴 Savez-vous ce qu'est la fatigue compassionnelle qui touche le secteur de la recherche animale ? Nous avons ...diffusé un appel à témoins afin d'en savoir plus sur les symptômes, les causes et les solutions de ce trouble. Découvrez les témoignages
👉 https://t.co/w4HJ2U6RFe

🙏 Un grand merci à @CorinneVignon d'être venue visiter des animaleries de recherche à Marseille et d'avoir ...échangé avec les équipes @CNRS et @Univamu 🐒🔬

4

🕵🏻‍♂️❌ Staging, lies, denial of reality, misleading images... We take a look back at One Voice's ..."investigation" into macaque farms in Mauritius 🐒🏝️🇲🇺. Thank you to the breeders, researchers, vets and scientists who helped us! 🙏
👉

Charger + de tweets
Suivez-nous
À lire aussi