Acouphène : un traitement mis au point sur modèle animal fonctionne chez le patient

Partager cet article

Des millions de personnes souffrent d’acouphène dans le monde. Ces bruits parasites liés à un dysfonctionnement du système auditif peuvent être simplement gênants ou réellement handicapants quand ils s’accompagnent de trouble du sommeil, difficulté à se concentrer, dépression et anxiété.

Les traitements ne parviennent en général pas à supprimer ou réduire les acouphènes s’ils ne sont pas liés à une lésion qui peut être soignée.

Un modèle cobaye (ou cochon d’Inde) d’acouphène a permis de comprendre les mécanismes très complexes de traitement des signaux auditifs par le système nerveux, ses interactions avec le système sensoriel et les perturbations de ce système qui engendrent les acouphènes.

De cette connaissance des chercheurs ont imaginé et testé un traitement bimodal à la fois auditif et sensitif (au niveau de la peau). Ce traitement a entrainé une réduction des acouphènes en quatre semaines sur le modèle animal. Un traitement unimodal (uniquement auditif) n’a donné aucun résultat.

Un essai clinique en double aveugle a été mené sur deux lots de dix patients. Ces personnes s’administraient le traitement bimodal à domicile: 30 minutes par jour de stimulation auditive (un écouteur) et cutanée (une pile sur la joue ou le cou). Chaque personne a été successivement traité ou témoin, sans savoir dans quel ordre.

Le traitement a entrainé une diminution moyenne de 12dB des acouphènes en fin de traitement, et deux des vingt participants ont vu leur acouphène totalement disparaître.

Ce traitement bimodal semble donc être une piste à développer pour soigner les personnes qui souffrent d’acouphène.

Partager cet article
Catégories
L'actualité de la recherche animale sur Twitter

☝️🧐 13 propositions pour réformer la transparence sur les données de l’utilisation des animaux à des fins ...scientifiques
L’observatoire de l’éthique publique publie une note “Pour une meilleure transparence en matière d’expérimentation animale”

➡️ https://t.co/lJ6S5HrHdy

🐭🧠 #Neurosciences: une étude chez la #souris révèle que le #cerveau stocke au sein de l'hippocampe, les ...souvenirs positifs et négatifs de manière physiquement distincte au niveau cellulaire

https://t.co/nrlBsZzyiu

🐶🧐 #Cancer: Neospora caninum, ce #parasite découvert chez le #chien et également présent chez les bovins, ...pourrait rendre plus efficaces certaines 'immunothérapies

https://t.co/aGBJokmZni

🧠🥦 #Neurosciences et #jeûne: une étude chez la #souris 🐭 révèle le rôle du #cerveau pour induire les ...effets positifis du jeûne
Il serait même possible de le manipuler pour reproduire ces effets sans forcément opter pour une privation alimentaire

https://t.co/aoH2xVyClB

🦍🐒 #Comportement: une étude sur plus de 20 ans décrit les interactions sociales existantes et persistantes ...entre #gorilles et #chimpanzés à l'état sauvage

https://t.co/52Dv3fTv08

Charger + de tweets
Suivez-nous
À lire aussi