Publication du compte-rendu de l’audition de l’OPECST

Partager cet article

L’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques a publié le compte-rendu de l’audition qu’il a organisée le 17 janvier dernier sur le thème « Utilisation des animaux en recherche et alternatives à l’expérimentation animale : état des lieux et perspectives ».

Les conclusions données des pages 7 à 14 retiennent que :

               – le bien-être des animaux est pris en compte par la réglementation

               – le remplacement ne permet en général pas d’appréhender la complexité du vivant

               – les modèles animaux ne sont pas parfaits

               – durcir la réglementation en Europe pèserait sur la compétitivité de la recherche et encouragerait la délocalisation vers des pays où le bien-être des animaux serait moins pris en compte

               – l’information du grand public est insuffissante

               – pendant les études, l’accès aux modèles animaux doit être limité à la fin du cursus universitaire de biologie et comporter une formation à l’éthique et à la bientraitance des animaux

               – les méthodes in silico, in vitro et in vivo ne répondent pas aux mêmes questions, sont avant tout complémentaires et doivent être combinées pour tirer parti des avantages de chacune

               – il n’y a pas de financement spécifique pour les méthodes alternatives, il est intégré dans chacun des programmes scientifiques

               – la création d’une centre 3R et la publication des résultats négatifs seraient utiles.

Les rapporteurs recommandent de développer :

               – la biosurveillance et les études épidémiologiques via le big data

               – les algorithmes de l’intelligence artificielle

               – la publication des résultats négatifs

               – la formation à l’éthique et à la bientraitance des animaux dans le cursus universitaire

Ils recommandent aussi de limiter l’utilisation d’animaux en travaux pratiques à l’enseignement supérieur.

Partager cet article
Catégories
L'actualité de la recherche animale sur Twitter

🍭🍰 L'absence de certaines bactéries intestinales (Lactobacillus) pousse la #souris 🐁 à manger des aliments ...riches en #sucres (saccharose)
Une nouvelle preuve que le micrbiote intestinal influence le comportement frénétique vers les friandises sucrées

https://t.co/f5bm38tbwL

🧠🐭#Neurosciences: on sait maintenant comment la #kétamine agit sur le #cerveau
Une étude chez la #souris ...décrit un schéma d'activité neuronale fortement modifié dans le cortex cérébral

https://t.co/iNHnyPgBjO

🧠🐭 #Neurosciences et #prion: une étude chez la #souris montre que la mutation d'une protéine à l'origine de la... maladie de #Parkinson protègerait contre l'atrophie multisystématisée

https://t.co/ckT2Z2OjlZ

💉🧐 #Covid19 et #vaccin: une étude révèle que la #vaccination à 2 doses offre toujours une protection ...significative contre les maladies pulmonaires qui résultent de l'infection chez le #macaque 🐒, 1 an après une vaccination à l'age de 2 mois

https://t.co/MicETvfXTq

🧐🐁 Atrophie musculaire et #cancer: 80% des patients sont atteints de fonte musculaire et 30% d'entre eux en ...meurent
Une étude chez la #souris montre les divers mécanismes de cette perte de tissu musculaire

https://t.co/rELyJfVAX4
https://t.co/4rYUPT3GMo

Charger + de tweets
Suivez-nous
À lire aussi