Peut-on mesurer le bien-être d’un macaque ?

Partager cet article

Relativement peu de primates sont utilisés en recherche biomédicale*. Cependant ils participent à des études dans lesquelles leur état de bien-être peut être dégradé.

Or il existe peu d’informations qui permettent d’évaluer cet état à partir de l’observation des animaux.

Une étude vient d’être publiée à ce sujet.

Cette étude a porté sur une observation précise et détaillée de nombreux paramètres du comportement sur trente-deux macaques Rhésus inclus dans une étude de neurosciences qui comportait une intervention chirurgicale.

Les animaux ont été observés avant l’intervention, après le réveil de l’anesthésie, avant et après l’administration d’un analgésique le lendemain de l’intervention.

A partir des nombreuses observations sur le comportement et les mimiques faciales, et malgré de considérables variations individuelles, il apparaît que certains indicateurs donnent des informations utiles :

               – le pincement des lèvres et la mastication sont plus fréquents avant l’administration d’analgésique

               – la course au sol est moins fréquente en préanalgésie

               – des déplacements en hauteur montrent un bien-être, les yeux mi-clos, une inclinaison de la tête ou des secousses du corpsmontrent l’opposé.

Les résultats de cette étude montrent que l’état de bien-être ou de mal-être de macaques peut être évalué par une observation du comportement et des mimiques. Ces résultats utilisés en routine permettront d’améliorer la prévention ou le soulagement de la douleur et la promotion du bien-être.

https://www.nc3rs.org.uk/news/behavioural-assessment-wellness-and-pain-macaques

*environ 0,2% du total des animaux utilisés https://www.recherche-animale.org/infographie-les-chiffres

Partager cet article
Catégories
L'actualité de la recherche animale sur Twitter

☝️🧐 13 propositions pour réformer la transparence sur les données de l’utilisation des animaux à des fins ...scientifiques
L’observatoire de l’éthique publique publie une note “Pour une meilleure transparence en matière d’expérimentation animale”

➡️ https://t.co/lJ6S5HrHdy

🐭🧠 #Neurosciences: une étude chez la #souris révèle que le #cerveau stocke au sein de l'hippocampe, les ...souvenirs positifs et négatifs de manière physiquement distincte au niveau cellulaire

https://t.co/nrlBsZzyiu

🐶🧐 #Cancer: Neospora caninum, ce #parasite découvert chez le #chien et également présent chez les bovins, ...pourrait rendre plus efficaces certaines 'immunothérapies

https://t.co/aGBJokmZni

🧠🥦 #Neurosciences et #jeûne: une étude chez la #souris 🐭 révèle le rôle du #cerveau pour induire les ...effets positifis du jeûne
Il serait même possible de le manipuler pour reproduire ces effets sans forcément opter pour une privation alimentaire

https://t.co/aoH2xVyClB

🦍🐒 #Comportement: une étude sur plus de 20 ans décrit les interactions sociales existantes et persistantes ...entre #gorilles et #chimpanzés à l'état sauvage

https://t.co/52Dv3fTv08

Charger + de tweets
Suivez-nous
À lire aussi